La colère de la communauté du libre suite au partenariat Microsoft/Education Nationale.

Source : ZDNet.fr. L’accord du ministère de Najat Vallaud-Belkacem avec Microsoft, qui formera les enseignants et à travers eux leurs élèves aux logiciels et solutions de l’éditeur de Redmond, provoque la colère.

Comme en 2013 il y avait eu de longues batailles parlementaires sur la préférence ou non aux logiciels libres dans l’enseignement (votée finalement pour l’enseignement supérieur). L’écart entre les belles paroles et les actes en matière informatique (et dans d’autres certes :( mais on sortirait des thèmes de ce blog…) est illustré ce jeudi par l’annonce d’un partenariat entre le ministère de l’Education nationale et Microsoft, qui déclenche la colère des associations libristes et de plusieurs syndicats d’enseignants et organismes liés à l’éducation.*

Dans leur communiqué commun, ces organisations soulignent que « ce partenariat prévoit de présenter une fois de plus aux élèves un logiciel privateur et des formats fermés comme seuls outils incontournables et par voie de conséquence la dépendance comme modèle à adopter. Tout cela tend à renforcer la position dominante de l’entreprise américaine, au détriment des logiciels libres et des formats ouverts, qui pourtant respectent les principes élémentaires de neutralité et d’interopérabilité. »

Lire la suite sur ZDNet.fr …

Pour approfondir le sujet : Partenariat Éducation Nationale / Microsoft : un cheval de Troie autre qu’informatique !

 

Back to top